LGDC: La Prophétie des Etoiles

Rejoins les rangs du Clan de la Brume, de la Neige et de bien d'autres encore ! Combats aux côtés de tes camarades et construits ton histoire. Que te réserve le futur parmis nous ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lune Maudite - Elle ne cesse de me poursuivre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lune Maudite - Elle ne cesse de me poursuivre   Sam 30 Nov - 23:47


Lune Maudite


Âge en lunes: 40 lunes
Sexe: Femelle
Clan: Clan de la Nuit
Rang: Guerrière

But du chat


Lune a, comme beaucoup, le désir que son clan devienne le plus fort, le plus puissant. Maternelle, elle aimerait aussi avoir beaucoup de chatons, et qu'ils vivent heureux. Elle désire aussi que la voix se taise enfin.


Histoire

- C'était une lune noire, plus noire encore que l'obscurité... La nuit qui l'accompagnait, sinistre, laissait une sombre impression de peur.
- Pourquoi ? Que s'est-il passé ?
- Oh, officiellement, rien ! Mais officieusement, tu es née. Oui, toi, ma chérie. Toi le fardeau de notre clan, le danger qui nous guette !

Petite Lune est née dans la nuit, d'une mère à moitié cinglée, qui la haïssait profondément, et d'un père alors inconnu.
Sa génitrice, Souffle Gris, une chatte au pelage couleur orage et aux yeux ternes, refusait toujours d'en parler. Déjà pas très équilibrée, la mort de ses deux autres petits, Petit Soleil et Petit Ciel, atteints du mal vert, la fit presque totalement sombrer dans la folie.
Elle tint sa fille comme responsable, et refusa de la nourrir, prétextant auprès des autres d’horribles douleurs aux mamelons. La petite chatte fut donc confiée à une autre reine, à qui elle ne s'attache pas particulièrement.
Elle grandit avec les regards noirs de sa mère, ses insinuations blessantes, ses histoires qui finissaient immanquablement par la qualifier de maudite, de monstre.
Devenir apprentie fut une libération, pour elle. Sous le nom de Nuage Lunaire, elle fut une élève modèle, toujours concentrée, demandant toujours plus d'entraînement – surtout dans le but de fuir sa mère.
Cette dernière ne manifesta aucune émotion, aucune fierté, rien que du mépris devant ses capacités. Chaque fois qu'elles étaient seules, elle l'insultait à voix basse, se plaignait.

- Oh, ma chérie, je suis heureuse de te voir !
- C'est... vrai ?
- Bien sûr ! Il faut que je t'avertisse d'un grand danger.
- Quoi ?
- Tu es un danger, ma chérie. Un danger. Tu nous tuera tous. Tu es un monstre. Tu comprends ? Je veux que tu t'en souvienne. Fuis, meurs tant qu'il est encore temps. Tu ne veux pas faire de mal à ton clan, n'est-ce-pas ?

Le chef, soucieux de voir qu'elles semblaient ne pas s'entendre, décida de les mettre en patrouille ensemble, puis pour la chasse... Et les sifflements odieux continuaient de poursuivre la pauvre chatte, qui, terrorisée à l'idée qu'elle ait raison, fuyait tout contact.
Son mentor se demandait pourquoi elle avait l'air si triste. Les autres apprentis regardaient d'un œil curieux la solitaire. Et elle, elle restait avec ses cauchemars, dans lesquels elle détruisait son clan, où elle versait le sang.

Il y a toujours des batailles entre les clans. Cette fois-ci, ce fut contre celui du Tonnerre. Une histoire de proies, de frontières, quelque chose comme ça. Les deux chattes se battirent avec férocité, mais Souffle Gris, âgée, et affaiblie par sa folie, fut gravement touchée.
Ramenée au clan, le guérisseur avoua son impuissance. Allongée sur une litière, la chatte grise aux yeux étrangement brillants suffoquait, râlait, toussait, un flot de sang régulier s'échappant malgré les toiles d'araignée.
Elle demanda le chef, qui vint à son chevet. Nuage Lunaire veillait près d'elle, ne sachant si elle devait pleurer ou exulter.

- Je veux... Demander une faveur... Dernière...
- Je t'écoutes, Souffle Gris. Dis-la nous.
- Ma fille... Ma fille...
- Oui ?
- Je veux que son nom de guerrier soit... Lune Maudite ! Je veux qu'il soit Lune Maudite !

L'apprentie étouffa un gémissement. Déjà maléfique aux yeux des autres chats, pour elle, il devenait fardeau. Elle sera poursuivie toute sa vie par le nom terrible donné par sa mère. Par sa voix aux accents sifflants, douce et basse.
Sa mère s'éteignit peut après, lançant un dernier regard à sa fille. Un regard haineux. Un regard empreint de folie.
Nuage Lunaire avait alors 12 lunes. Le temps pour elle de devenir guerrière. Ce fut avec ce nom néfaste. Néanmoins, débarrassée des chuchotements de Souffle Gris, elle envisagea de se faire enfin des amis.
La nuit de veille passée, alors qu'elle dormait paisiblement, elle comprit que ce ne serait pas possible.
C'est dans ses cauchemars que sa mère vint la visiter. Son doucereux sifflement lui soufflait des menaces et des mises en garde.

- Ma chérie... Tu es seule, à présent... Ma pauvre chérie... Qui va pouvoir te mettre en garde ? Qui va pouvoir te dire que tu es une menace ? Oh, mon enfant...
- Laisse-moi... Tu es morte, laisse-moi en paix...
- Non, non, mon enfant. Je ne peux pas. Le clan est trop important. Je vais veiller sur toi. Bientôt, tu seras à mes côtés.
- Non... Non... NON !

Et, toujours, réveil en sursaut et en larmes.

A ses 20 lunes, elle prit un apprenti, une adorable boule de poils aux grands yeux dorés et curieux, et à la fourrure tigrée. Nuage Joyeux, s'appelait-il. Il faisait toujours sourire son mentor, par son impatience, par l'attention qu'il lui portait quand elle expliquait quelque chose.
Hélas, cinq lunes plus tard, il était renversé par un monstre, sur le Chemin du Tonnerre. Lune Maudite le pleura longtemps, le cœur brisé à l'idée qu'elle aurait pu le sauver.

- Tu as vu, ma fille ? Ma chérie ? Cela commence. D'abord, c'est ton apprenti. Nuage Joyeux. Oh, il était si mignon... et il est mort... C'est de ta faute. Tu le sais, n'est-ce pas ? Tu le sais ? Fuis, ma chérie. Avant que quelqu'un d'autre meurt. Ce beau mâle, par exemple. Il mourra, si tu t'approche de lui. Tu es dangereuse, ma chérie...

A 35 lunes, Lune Maudite disparut. Enlevée par les Bipèdes, elle fut envoyée dans un lieu aux odeurs putrides, pleins d'animaux aux hurlements déchirants qui lui racontaient entre deux sanglots qu'ils s'était fait ramassée par la fourrière, et que si personne ne venait les chercher, ils mourraient.

- Oh, ma chérie... je suis si heureuse... Tu va mourir, tu ne va causer aucune autre souffrance... Je suis fière de toi. Je t'aime, ma chérie, tu le sais, n'est-ce pas ?


Lune eut de la chance. Une famille de Bipèdes furent attirés par son air solide, par sa fourrure douce, par ses yeux doux. Une fois dans leur maison, elle profita de la première occasion pour s'enfuir. Elle retourna d'abord à la forêt de Cerfblanc, mais n'y trouva personne, juste un ou deux chats, qui avaient décidés de mourir là où ils étaient nés.
Elle en conclut, en voyant l'état de destruction avancé de la forêt, qu'ils étaient partis. Et décida de les rejoindre, malgré l'avis de sa mère.
Elle erra longtemps. Hésita. Rebroussa chemin. Et par une chance inouïe, retrouva son clan.
Il faisait jour quand, affamée, amaigrie et amère, elle se traîna près de la Montagne Vulcane. Au fond d'elle, elle sut que c'était là que se trouvaient les autres. Elle repéra le Clan de la Nuit à l'odeur, le rejoignit, se fit reconnaître et intégra à nouveau le clan.

La voix maléfique de sa mère se fait de moins en moins entendre, mais elle n'a pas besoin d'elle pour cauchemarder et se souvenir de ses mots sifflants.


Description


Physique
Lune est une belle chatte au pelage noir et soyeux, prenant des reflets argentés sous la lune. Ses poils sont plutôt courts et fins.
Ses yeux sont ambrés, parfois verts, et un peu tristes. On la voit souvent l'air préoccupé.
Elle est fine, avec une longue queue et le bout des moustaches blanc. Agile et rapide, elle n'est pas très endurant mais n'a aucune pitié et tue sans remords. Son museau comme ses coussinets sont sombres.

Caractère
Lune est souvent sur le qui-vive. elle se réveille de ses cauchemars au bord des larmes et donne l'impression d'être constamment terrorisée. Elle craint d'être une porteuse de malheur et de détruire son clan.
Sinon, elle est gentille, aimable et bienveillante, bien qu'elle paraisse d'abord froide et désagréable.
Elle a peur de devenir aussi folle que sa mère.


Hors RPG

Un surnom ? Tempesty, Tempy, ou Luny :3

Comment as-tu découvert le forum ? Par un mp... :3

Comment le trouves-tu ? Même avis que la dernière fois !

Une suggestion ? Nop

Codes du règlement !! (j'espère pour toi que tu l'as lu...) : Validé by moi-même

© copyright by Foudry, n'y touche pas ou je te mord


Dernière édition par Lune Maudite le Dim 1 Déc - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Lune Maudite - Elle ne cesse de me poursuivre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Lune n’a rien à craindre des Loups…
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» L''Atlantide
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC: La Prophétie des Etoiles :: Coin Détente :: Corbeille :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: